Histoire des paris maximums et minimums à la roulette

S'il vous est déjà arrivé de passer du temps sur un casino, alors vous vous êtes déjà posé cette question au moins une fois : quel raisonnement se cache derrière les paris maximums et minimums à la roulette ? Bien que la réponse la plus simple et la plus concise puisse être que « le casino veut vous prendre votre argent », ces règles recèlent en réalité beaucoup de choses. Examinons attentivement certains faits historiques derrière les limites de table de casino et la manière dont ils peuvent effectivement et légalement limiter vos chances de gain.

Historique des limites de table

En 1654, Antoine Chevalier de Mere a voulu savoir pourquoi il perdait à chaque fois qu'il faisait un pari even money en affirmant qu'il devrait pouvoir obtenir une paire de six au moins une fois en 24 lancers de dés. Il a soumis ce problème au mathématicien et philosophe français Blaise Pascal, qui a été en mesure de démontrer que les cotes des 24 lancers étaient contre le joueur, alors que celles de 25 lancers auraient été un peu plus favorables. Le problème étant résolu, la célèbre Théorie de la Probabilité a vu le jour peu après. Les cotes de pari ne seraient plus jamais découvertes par expérience et par erreur.

Plans et Systèmes

Depuis que la Théorie de la probabilité a changé la face du pari pour toujours, des individus n'ont pas cessé de créer des combines basées sur l'augmentation consécutive du montant du pari pour pouvoir battre la maison sur une dernière mise. Les casinos se devaient alors de mettre au point une méthode pour ne pas perdre leurs profits. C'est ainsi que les paris maximums et minimums à la roulette, au craps et au poker ont vu le jour. Chaque table présente maintenant des signes clairement marqués qui définissent le minimum ou le maximum qu'un joueur peut parier.

Ce à quoi pense la maison

Jusque-là, nous pouvons clairement constater que les formules de principe d'augmentation ont eu un taux de réussite suffisamment élevé pour pousser le site à se sentir menacé, et par conséquent à imposer ces restrictions. Si le minimum est de 25 € pour un maximum de 1 000 €, vous ne serez pas autorisé à parier plus de 1 000 € à la fois. Le casino ne possède-t-il pas d'argent pour vous payer ? Non, l'établissement sait qu'il y a toujours une chance que vous gagniez cet argent et rentriez immédiatement avec. Ce site fait une très bonne affaire. Il a à sa disposition les ressources suffisantes pour relever tous les défis auxquels vous pourriez vous attaquer.

Histoire plus pertinente du Système de Martingale

Au 18e siècle, un parieur nommé Jacomo Casanova a découvert une formule qui devait l'aider à gagner. Il a décidé que pour chaque perte, il doublerait le montant de son pari jusqu'à ce qu'il gagne. Il a écrit des lettres à ses amis, en détaillant comment cela l'amènerait à gagner. Toutefois, quelques jours plus tard, sa missive suivante a été envoyée depuis la prison. Sa formule a échoué, le laissant par conséquent avec des dettes écrasantes. En 1755, il a été ruiné et mis en prison par des enquêteurs d'État. La morale de l'histoire est ceci : soyez prudent avec le système Martingale et ne supposez pas que cela vous amènera directement à la victoire, simplement parce que les dirigeants ont imposé des règles qui les protègent contre des victoires aléatoires.

Maintenant que vous en avez appris un peu plus sur l'histoire des paris minimums et maximums à la roulette, vous vous sentirez soit mieux, soit un peu frustré par les évènements ayant conduit à ces restrictions. Cependant, en développant de bonnes relations avec votre site favori ou en cherchant une table VIP à limite élevée, vous pourrez trouver le moyen de vivre l'action et l'excitation dont vous avez besoin.